Mission Impossible : Fallout ou l’un des navets de l’année

Vous êtes quand même courageux de rester lire cette critique acerbe de Mission Impossible : Fallout après avoir lu le titre.

C’est une bouse, une grosse bouse de vache bien comme il faut. Ce qui est triste, c’est que même la ville de Paris ne peut rien sauver de plus dans le film.

Le scénario est tellement calamiteux que Tom Cruise peut enchaîner ses cascades les unes après les autres, ça nous laisse de marbre.

J’avais regardé une présentation de Bernard Weber au sujet des climax, des twists de films. Il dit dans sa présentation qu’il n’y a rien de pire dans un film que de deviner la fin dès le départ. Or ici, on comprend la fin, le milieu et même le générique dès la première note de musique !

Bon ok j’exagère un peu mais franchement il y a de quoi !

Bises Tom Tom.

Gularu

Join the Discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *